Jacques Chauvet

Jacques Chauvet

Eléments biographiques de l’auteur

Second d’une fratrie de 4 garçons, Jacques Chauvet passe les premières années de sa petite enfance dans le marais poitevin, à Maillezais, où le père est ouvrier agricole.

Lorsque sa mère décède prématurément à l’âge de 29 ans, Jacques Chauvet est âgé de 3 ans. Les deux plus jeunes frères sont placés séparément chez des oncles et tantes maternels. Jacques et son frère aîné viennent à Pouzauges, avec leur père.

L’oncle travaille comme ouvrier qualifié chez Fleury Michon, un statut financièrement bien plus intéressant que celui d’ouvrier agricole, que le père tient pourtant à conserver.

Ce mode de vie et cette organisation familiale aujourd’hui révolus ont bien sûr fortement marqué l’auteur, qui se défend de toute nostalgie. Mais on le retrouve largement dépeint dans le roman.

Malgré une aptitude aux lettres très tôt remarquée par ses enseignants, Jacques Chauvet préfère entrer dans la vie active à 16 ans. Mais au final, CAP en poche, il trouve peu d’intérêt dans le métier de mécanicien automobile.

à 20 ans, il entre donc chez Fleury Michon comme ouvrier charcutier. Quelques années plus tard, un concours de circonstances va lui permettre d’évoluer au sein de cette entreprise qui pratique volontiers la promotion interne.

Nous sommes en 1984 et Fleury Michon s’est lancé depuis quelques années déjà dans le sponsoring voile avec Philippe Poupon.

Cette année là, aux Sables d’Olonne, tout le personnel est convié au baptême du Fleury Michon VII, le plus grand catamaran du monde.

Comme Jacques Chauvet est Président du Club photo de Pouzauges, on lui confie une caméra vidéo VHS pour immortaliser l’événement. Avec les moyens du bord, il bricole un semblant de montage vidéo. Les 3 heures de rushs sont converties en un document de 20 mn, avec commentaires et musique.

Le journal vidéo de Fleury Michon sera bientôt considéré comme une référence et recevra de nombreuses distinctions de niveau national et international.

Aujourd’hui, Jacques Chauvet travaille toujours à la Direction de la Communication du Groupe Fleury Michon où il est Chargé de projets en communication.

(extraits du dossier de presse réalisé par Jacques Chauvet, pour son roman "La révolte d'un fermier vendéen")

Bibliographie :

La révolte d'un fermier vendéen
Une petite chronique vendéenne